Journée Mondiale du Chocolat

Journée Mondiale du Chocolat

 

Aujourd’hui c’est le 1er Octobre, le moment pour nous de vous souhaiter une joyeuse Journée Mondiale du Chocolat !

 

Voilà encore une bonne excuse pour s’accorder un plaisir chocolaté, me direz-vous !


Ce n’est pourtant pas l’objectif premier de cette journée. En réalité, initiée par l’organisation Mondiale du Cacao (ICCO), la journée mondiale du chocolat permet de 
célébrer et promouvoir le travail de tous les ouvriers dans les pays producteurs de cacao.

 

Alors respectons les traditions et plongeons-nous un instant sur ce beau et laborieux travail.

 

1er octobre 2018
Par Mélissa

DE LA RECOLTE A LA CONFECTION DU CHOCOLAT

Depuis le 19ème siècle, le chocolat se cultive principalement dans les zones équatoriales comme l’Afrique, l’Amérique Latine et l’Asie où le climat y est adéquat.
Niveau saisonnalité, pas de soucis à se faire, il n’y en a pas pour le chocolat !

Avant d’obtenir la forme qu’on lui connaît tous, le chocolat a été fèves qui ont-elles-même été emprisonnées dans une cabosse, le fruit du cacaoyer. Il faut compter 6 mois à partir de l’apparition de la fleur pour que la cabosse soit mûre et prête à être récoltée.
Pour compliquer un peu les choses, sachez que la cabosse ne tombe jamais naturellement de l’arbre. Il faut donc s’armer de patience et les couper, une à une, à la racine.
Une fois les fruits récoltés, on les ouvre à l’aide d’une machette afin d’en extraire les fèves.
Vient ensuite l’étape de la macération où l’on place les fèves dans une boîte en bois pendant 2 à 10 jours. Cela permet qu’elles fermentent et prennent leur jolie couleur marron chocolat.
Mais ça ne s’arrête pas là, préparez-vous à une longue liste exhaustive de choses à faire :
on doit les sécher au soleil pendant 3 semaines, les torréfier pour développer leur arôme, les décortiquer une à une, les broyer avec du beurre de cacao et du sucre pendant seulement 30 petites heures, tempérer cette matière lisse et liquide afin d’en favoriser la cristallisation pour finir par la couler, la mouler jusqu’au moment ultime : la dégustation !

Désormais vous savez à quel point le chocolat doit s’apprécier… Maintenant que tous les esprits sont rassasiés, au tour de l’estomac ! Continuons notre hommage à cette belle journée grâce à une sélection de recettes pour sublimer encore et encore Le Chocolat.